Quels sont les différents types d’oméga-3 et leurs bienfaits sur l’organisme ?

Journaldelhopital » Actu » Quels sont les différents types d’oméga-3 et leurs bienfaits sur l’organisme ?

Certains acides gras sont des lipides hors pair qui apportent une diversité de bienfaits à l’organisme. Parmi ces acides gras, les oméga-3 se démarquent grâce à leurs panoplies de bienfaits sur l’organisme. Cette diversité de bienfaits souligne l’importance de comprendre les caractéristiques spécifiques de chaque type d’oméga-3 pour optimiser la santé. Quels sont les diverses variétés d’oméga-3 et leurs rôles sur la santé ?

L’acide alpha-linolénique (ALA)

L’acide alpha-linolénique (ALA) est un acide gras essentiel de la famille des oméga-3. D’origine végétale, on le trouve aussi en quantité limitée dans la viande d’herbivores. Les sources les plus riches en acide alpha-linolénique comprennent les huiles et les graines de lin, de chanvre, de chia, de colza, de noix, ainsi que certaines variétés d’algues. Il est possible de comprendre les bienfaits sur ce site.

Les enquêtes épidémiologiques indiquent que maintenir un niveau adéquat d’apport en ALA favorise le fonctionnement optimal du système cardiovasculaire pendant le processus de vieillissement. Il est aussi employé par l’organisme pour la synthèse de divers métabolites cellulaires, incluant l’acétyl-CoA, des acides gras non essentiels et pour la production d’énergie cellulaire sous forme d’ATP.

Les directives des autorités sanitaires préconisent une consommation quotidienne de deux grammes d’ALA, équivalant à 1% des apports énergétiques totaux, afin de répondre aux besoins de l’organisme. Il convient d’éviter de chauffer les huiles pour prévenir la destruction des molécules d’oméga-3. L’huile de lin demeure la source la plus concentrée en ALA.

L’acide eicosapentaénoïque (EPA)

L’acide eicosapentaénoïque (EPA) est un acide gras oméga-3 composé de 20 atomes de carbone, d’où le préfixe « eicosa ». Sa structure chimique inclut une chaîne d’acides gras polyinsaturés avec cinq doubles liaisons. Cette composition spécifique confère à l’EPA ses propriétés biologiques, notamment ses effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire et anti-inflammatoires.

Les poissons gras tels que le saumon, la sardine, la morue, le hareng et l’huile de poisson constituent les principales sources d’EPA. En moindre quantité, on trouve également de l’EPA dans les œufs, la viande et les produits laitiers. De plus, certaines microalgues, surtout la Schizochytrium, sont reconnues pour leur richesse en EPA.

L’EPA, en tant que composant vital des membranes cellulaires, joue un rôle essentiel dans le soutien des fonctions cognitives et de l’équilibre émotionnel. Selon l’INSERM, un déficit en oméga-3 peut contribuer à une humeur dépressive, car ces acides gras activent les récepteurs cannabinoïdes du système nerveux central associés à la récompense, la motivation et au contrôle émotionnel.

L’acide docosahexaénoïque (DHA)

L’acide docosahexaénoïque (DHA) est un acide gras oméga-3 composé de 22 atomes de carbone, d’où le préfixe « docosa ». Chimiquement, il possède une chaîne d’acides gras polyinsaturés avec six doubles liaisons.

Cette structure particulière contribue aux propriétés biologiques du DHA, en faisant un composant crucial des membranes cellulaires, spécialement dans le cerveau et la rétine. Similaire à l’EPA, le DHA est naturellement contenu dans les poissons gras, l’huile de poisson et les microalgues. 

On en trouve également des quantités modestes dans les produits d’origine animale tels que la viande, les œufs et les produits laitiers. Une dose adéquate de DHA favorise la mémoire et les fonctions cognitives et la synthèse de molécules telles que les résolvines et les protectines.

Quels sont les différents types d’oméga-3 et leurs bienfaits sur l’organisme ?
Retour en haut